• Péripéties

    Oulà, ça fait longtemps que je n'ai pas écrit ici.

    Il s'en est passé des choses, mais comme je ne vais pas vous raconter ma vie, je vais me contenter dans l'immédiat des anecdotes particulièrement étranges et bizarres qui me sont survenues.

    Je me suis autopoignardé avec mon portable.

    Si, si, deux côtes fêlées suite à une agression de l'outil de communication indispensable, qui a peut-être eu des velléités de se révolter contre son maître, suite à un orgueil démesuré de sa part consécutif à son rôle central dans ma vie d'anthropoïde moderne. Ou alors un téléphone mercenaire payé par un L6Pink militant acariâtre (voir ailleurs sur ce blog).

    Recette: prenez un téléphone. Tenez le fermement dans la main, coude serré contre le corps, comme si vous vouliez taper un texto sans trembler.

    Faites-ça dans un TGV à pleine vitesse sur une portion de rail présentant des dévers (le trajet Lyon Paris est tout indiqué, testé et approuvé).

    Promenez-vous dans les couloirs pour, par exemple, rejoindre la voiture bar (ou après, mais là on risque d'avoir des doutes).

    Si vous avez de la chance (hum) une des portes de séparation ne manquera pas, suite à un mouvement latéral du train, de se fermer un peu lourdement sur votre passage, enfonçant l'objet du crime dans votre cage thoracique avec un pression conséquente.

    Laissez refroidir et buvez frais. Non, je reprends, laissez refroidir et souffrez vrai.

    Vous aurez ainsi l'insigne honneur de me rejoindre dans le club très fermé des personnes agressées non pas pour, mais par leur portable ! La cotisation est gratuite, et au moins vous aurez une personne à qui raconter ça qui ne se moquera pas de vous.

    En échange de ce tuyau indispensable que vous apprécierez à se juste valeur, quelqu'un aurait-il la recette pour s'électrocuter avec une pince à linge ? Non parce que ça finira par m'arriver alors si je peux voir venir...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :